• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Du rangement, comme chez maman

Du rangement, comme chez maman - Paula Tigner

J’ai compris que je pouvais mieux m’organiser quand j’ai vu que mon amie Cynthia avait suivi une méthode infaillible et que ses placards, et toute sa maison étaient mieux rangés que tout ce que j’avais vu jusqu’à présent. Issue d’une famille de trois enfants, je ne connais toujours pas la technique que ma mère employait pour que l’ordre règne. En réfléchissant bien, j’ai retrouvé des souvenirs d’enfance, et comme un film qui défile sur un écran, je voyais, détachée, ma mémoire retracer certains événements. Tous les deux jours, mes parents passaient en revue chaque chambre et émettaient des remarques sur ce qui n’était pas remis à sa place. Sans nous menacer d’une punition, ils parvenaient à nous faire comprendre l’importance et l’utilité d’un rangement efficace et récurrent. En grandissant, j’ai gardé certaines habitudes, mais je me suis laissée débordée, dès que j’ai été mère de famille.

Les journées semblent deux fois plus courtes que lorsque j’étais plus jeune, et pourtant, je cours bien plus qu’avant d’avoir trois enfants à élever. Ils sont trop petits pour que nous leur donnions des responsabilités, car le plus grand de la famille est âgé d’à peine six ans. Cynthia, qui a suivi mes conseils de consulter un Syndic Repentigny, m’a apporté des carnets personnalisés pour que je note toutes les actions à mener sur un jour, une semaine, un mois et une année. Elle m’a assurée qu’avec des listes je serais mieux organisée et plus disponible pour faire une activité. J’ai été sportive, autrefois, mais je n’ai plus d’inscription dans un club de gym depuis que ma fille est née, il y a deux ans.

Suivre les recommandations de mon amie ne fut pas si compliqué. En effet, après avoir listé mes taches, je visualisais ce que je devais faire à des dates données et ce fut plus simple. De plus, comme j’étais moins pressée par le temps tout en ayant une maison propre et ordonnée, je me suis détendue et même mon conjoint a remarqué que j’étais dans une bonne disposition d’esprit. Mes amis m’ont félicitée pour ce nouvel ordre qui avait pris la place du chaos dans ma maison. Maintenant que je suis cette méthode, j’ai une heure par semaine à consacrer à un loisir, et j’ai cherché ce qui me plairait. Entre les cours de poterie et le macramé, j’hésitais, jusqu’à ce que je voie des séances de stretching. Je m’y suis inscrite et je ne regrette pas.

 

The author:

author

Paula Tigner, est une femme d'affaires, conférencière et blogueuse québécoise spécialisée dans les questions de stratégie de réseaux sociaux. Elle est titulaire d'une Maitrise en Sciences en Commerce électronique de l'Université de Montréal.