• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Le stage de formation

Le stage de formation - Paula Tigner

Raphaël est en dernière année d’école secondaire, et nous a annoncé une nouvelle qui nous a quelque peu surpris l’autre soir. Il nous a déclaré qu’il souhaitait prendre une année sabbatique pour « se connaître » avant de commencer l’université.

« Se connaître »… Je ne vois pas vraiment ce que cela veut dire, voici presque dix-huit ans qu’il vit avec lui-même, il devrait bien commencer à se connaître. Nous ne sommes pas totalement contre l’idée, mais il est hors de question que Raphaël passe un an affalé sur le divan à ne rien faire. Il a donc comme mission de nous donner son programme sur ces douze mois. Une année sabbatique est une année qui doit être enrichissante, et lui apporter quelque chose.

Raphaël a deux idées de travail en tête, qu’il trouve merveilleuses : serveur et employé de bureau. Évidemment, ces deux options ne nous conviennent pas vraiment. Que va-t-il apprendre en servant des bières et faisant de la livraison de courrier dans un bureau ? Le contact humain, certes très important, mais pas grand-chose d’autre. Il faut qu’il trouve autre chose. Nous avons cherché ensemble avec Raphaël et son père sur Internet quelques idées et sommes tombés sur… les bateaux de croisière.

Les compagnies maritimes qui offrent des croisières, embauchent beaucoup d’étudiants pour toutes sortes de positions : hôtesses, serveurs, apprenties photographes, croupiers, etc… Ce serait une expérience plus enrichissante pour lui que de rester dans sa ville natale. Serveur sur un navire de croisière est certainement plus intéressant que serveur dans une pizzeria… Raphaël aime la photographie, ce serait peut-être aussi une occasion pour lui de pratiquer sa passion et faire des progrès. Il partirait pour trois mois à la fois, avec deux semaines de vacances pendant lesquelles, il rentrerait à la maison avant de repartir.

L’aspect voyage n’est évidemment pas à négliger, c’est une occasion en or de voir des endroits paradisiaques qu’il n’aurait pas forcement pu visiter. Une croisière de quinze jours comprend en moyenne six ou sept escales dans des endroits, tous plus magnifiques et intéressants les uns que les autres, il peut descendre à terre visiter, repartir, visiter ailleurs, etc… Je trouve cela formidable, et Raphaël a l’air assez enthousiaste, ce qui nous rassure. Nous avons maintenant envoyé son dossier à trois compagnies spécialisées dans le recrutement d’étudiants.

Il ne me reste qu’à me faire à l’idée que mon fils va nous quitter pendant trois mois, et c’est assez difficile, puisque nous n’avons jamais été séparés pour une aussi longue période. Mais après tout, c’était mon idée, alors je reste discrète…

 

The author:

author

Paula Tigner, est une femme d'affaires, conférencière et blogueuse québécoise spécialisée dans les questions de stratégie de réseaux sociaux. Elle est titulaire d'une Maitrise en Sciences en Commerce électronique de l'Université de Montréal.